Cerveau·Guérison holistique

Détox du cerveau : est-ce le moment ? (et comment le faire)

Le foie et les reins ont normalement tout le mérite de la désintoxication, mais saviez-vous que votre corps dispose également d’un autre vaste système qui aide à désintoxiquer votre cerveau ? Si vous vous demandez ce qu’est une « désintoxication du cerveau » ou « comment puis-je nettoyer mon cerveau » ? – vous êtes au bon endroit.

Nous allons voir ci-dessous en quoi consiste exactement une cure de désintoxication cérébrale, si vous en avez vraiment besoin pour maintenir une activité cérébrale normale, et des conseils pour améliorer votre santé mentale même si vous ne voulez pas vraiment faire un « nettoyage ».

Photo de DS stories sur Pexels.com

Qu’est-ce que le système glymphatique ?

Le système glymphatique désigne le système de vaisseaux sanguins de l’organisme qui élimine les déchets du cerveau et du système nerveux central. Le système glymphatique est le plus actif pendant le sommeil, c’est pourquoi il est impératif d’avoir une bonne nuit de repos pour se sentir bien dans sa tête.

Comment fonctionne le système glymphatique ?

Ce système dépend du liquide céphalo-rachidien (LCR), qui pénètre dans les espaces situés à côté des petits vaisseaux sanguins qui mènent au cerveau.
Le LCR échange avec le liquide interstitiel, le liquide qui entoure les cellules du cerveau. Cela contribue à former un système vasculaire glymphatique qui « détoxifie » le cerveau en recueillant les déchets, tels que les protéines (y compris la protéine appelée bêta-amyloïde, qui peut contribuer à la maladie d’Alzheimer), les métabolites, les toxines, etc.
Ce système transporte ensuite ces déchets hors du cerveau et dans tout le corps afin qu’ils soient éliminés.
Pendant le sommeil, l’activité glymphatique augmente en raison de la plus grande disponibilité d’espace entre le liquide interstitiel et le liquide céphalo-rachidien. Selon certaines études, l’exercice physique peut également stimuler l’activité glymphatique. (1)

Lorsque le système glymphatique est perturbé, on pense que cela peut contribuer à certaines maladies du cerveau, ainsi qu’à des symptômes tels que le brouillard cérébral et les troubles de la mémoire. Les chercheurs pensent aujourd’hui qu’un « système de nettoyage » du système nerveux qui fonctionne bien est essentiel à la prévention des troubles neurodégénératifs, tels que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington et la SLA. (2, 3)

De nombreux experts pensent que le système glymphatique du cerveau peut avoir besoin de travailler davantage si vous êtes exposé à de nombreuses toxines, surtout sur une longue période. L’exposition aux toxines qui affecte le cerveau peut être causée par :

  • Une alimentation hautement transformée avec des aliments inflammatoires
  • Une consommation élevée d’alcool
  • La consommation de drogues et de tabac
  • L’utilisation de certains médicaments
  • L’exposition à des substances étrangères, telles que des métaux lourds et des polluants environnementaux.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une toxine, le manque de sommeil est également lié à l’altération des capacités mentales. Le vieillissement perturbe également la fonction glymphatique, par exemple en diminuant le LCR et le flux sanguin vers le cerveau/la pulsation des artères, bien que des habitudes saines puissent contribuer à ralentir ce phénomène. (4)

Qu’est-ce qu’une cure de désintoxication ou de purification du cerveau ?

Une cure de désintoxication ou de purification du cerveau a pour but de protéger contre les maladies neurodégénératives et de réduire les symptômes liés à un mauvais fonctionnement du cerveau.

Pourquoi les gens essaient-ils de se purifier le cerveau ? Généralement pour aider à gérer des symptômes tels que

  • La fatigue
  • Le brouillard cérébral
  • L’anxiété
  • La dépression
  • La perte de mémoire
  • Les lésions cérébrales et les accidents vasculaires cérébraux
  • Les dépendances

Ce type de nettoyage implique généralement des mesures telles que donner la priorité au sommeil, prendre certains suppléments qui peuvent aider à soutenir la fonction cérébrale, suivre un régime anti-inflammatoire, faire de l’exercice et jeûner si nécessaire.

Si toutes ces habitudes peuvent être bénéfiques pour le bien-être mental et physique général, la plupart des experts ne pensent pas qu’un « nettoyage du cerveau » strict soit réellement nécessaire pour favoriser une fonction cognitive saine. Au contraire, un mode de vie sain et cohérent semble offrir le plus d’avantages et de protection contre les problèmes de santé mentale/cognitive.

Comment désintoxiquer votre cerveau

Comment faire une cure de désintoxication mentale ? Voici comment désintoxiquer votre cerveau selon les recherches sur la santé mentale :

Dormez suffisamment

Dormir suffisamment chaque nuit est l’un des meilleurs moyens de soutenir les processus naturels de désintoxication de votre cerveau.

La plupart des adultes ont besoin d’environ sept à neuf heures de sommeil par nuit pour fonctionner au mieux. Voici des conseils pour vous aider à obtenir le meilleur sommeil possible :

  • Couchez-vous et réveillez-vous à peu près à la même heure chaque jour, y compris le week-end/les jours de repos. Cela permet de réguler votre rythme circadien, qui contrôle votre énergie, votre motivation, votre appétit et bien plus encore.
  • Dormez dans une pièce très sombre et fraîche.
  • Essayez le bruit blanc pour aider à noyer les perturbations.
  • Lisez quelque chose de relaxant pour calmer votre esprit. Si les pensées qui s’emballent vous empêchent de dormir, essayez de tenir un journal avant de vous coucher.
  • Établissez une routine de coucher qui soit apaisante, par exemple en prenant une douche chaude, en vous étirant, en allumant des bougies, etc.
  • Faites de l’exercice pendant la journée pour vous aider à mieux dormir la nuit. Vers l’heure du coucher, essayez des activités plus douces qui ne vous empêcheront pas de dormir, comme le yoga léger, la méditation et les exercices de respiration profonde.
  • Passez chaque jour du temps à l’extérieur, au soleil et dans la nature, ce qui est bénéfique pour augmenter le taux de vitamine D, se détendre et contrôler le stress.
  • Envisagez d’essayer des suppléments, comme la mélatonine (qui doit être utilisée à court terme), le 5HTP et des herbes comme la racine de valériane, le kava et l’ashwagandha.

Adoptez un régime anti-inflammatoire

En raison du lien entre l’intestin et le cerveau, votre alimentation joue un rôle essentiel dans la gestion de votre santé cognitive. Les problèmes intestinaux, tels que le syndrome de l’intestin qui fuit, peuvent augmenter l’inflammation, ce qui peut altérer le fonctionnement de vos organes, y compris le cerveau, et contribuer à des problèmes tels que la dépression, la fatigue, l’anxiété et le manque de concentration.

Votre cerveau a besoin d’un apport régulier en nutriments – notamment en protéines, en graisses saines, en antioxydants, en acides gras oméga-3 et en vitamines et minéraux essentiels – pour se sentir au mieux de sa forme. Mettez l’accent sur ces « aliments du cerveau » dans votre alimentation afin de lutter contre les dommages causés par les radicaux libres et d’augmenter votre apport en nutriments :

  • Les légumes, tels que les légumes verts à feuilles, les betteraves, les brocolis, les poivrons, les carottes, etc. (les fruits et les légumes sont tous riches en bioflavonoïdes, carotènes, polyphénols, thiols, anthocyanes et autres vitamines et minéraux qui combattent les dommages causés par les radicaux libres)
  • Les fruits frais, notamment les baies, les oranges, etc.
  • Les herbes et les épices, comme le gingembre, le curcuma, l’ail, le romarin, etc.
  • Les aliments fermentés et probiotiques comme le yaourt, le kéfir, le kimchi et la choucroute
  • Les noix et les graines
  • Les légumineuses et les haricots
  • Les glucides complexes comme les céréales complètes et les patates douces
  • Les viandes nourries à l’herbe
  • Les poissons sauvages, notamment le saumon, les sardines et le maquereau
  • La volaille de pâturage et les œufs de poules élevées en plein air
  • Les aliments riches en cuivre, en vitamine C et en manganèse, qui sont tous importants pour leur rôle dans la détoxification, comme les agrumes, les baies, les légumes verts à feuilles, les champignons, les abats, la spiruline et les algues.
  • Des graisses saines, comme les avocats, l’huile d’olive, l’huile de noix de coco et le beurre d’herbe.
  • Vous devez également boire beaucoup d’eau tout au long de la journée pour rester hydraté, ce qui est important pour soutenir votre système lymphatique et maintenir votre énergie, en plus du thé vert, des tisanes et du café.

En plus d’un régime alimentaire comprenant de nombreux aliments aux effets anti-inflammatoires, antioxydants et anti-cancérigènes, vous devez éviter les aliments qui peuvent aggraver l’inflammation, les réactions auto-immunes et le stress oxydatif. Il s’agit notamment des viandes transformées, des aliments contenant des huiles végétales transformées et des graisses trans, du sucre ajouté et des aliments hautement transformés en général.

Vous pouvez envisager d’essayer un régime d’élimination si vous souffrez de problèmes digestifs, de brouillard cérébral ou de reflux acide/brûlures d’oreilles. Si c’est votre cas, il peut être utile d’éviter ces aliments aggravants :

  • Les repas lourds et copieux, surtout à l’heure du coucher.
  • Les aliments épicés et acides, tels que les agrumes, les vinaigres et les piments
  • La caféine contenue dans le café et le chocolat
  • L’alcool
  • La menthe

Exercice physique

Certaines données suggèrent que l’exercice physique peut augmenter l’activité glymphatique et améliorer la plasticité du cerveau, qui joue un rôle dans l’apprentissage et la mémoire. En outre, l’exercice peut vous aider à gérer le stress, à dormir plus profondément et à avoir plus d’énergie en général. (4)

La plupart des adultes devraient viser au moins 150 minutes d’exercice modéré par semaine, qui peuvent être divisées en séances plus courtes. Les exercices de haute intensité (HIIT) peuvent également être bénéfiques pour la santé du cerveau de diverses manières, notamment en augmentant le flux sanguin vers le cerveau, en soutenant la fonction mitochondriale et en évitant potentiellement la démence.

Idéalement, essayez de varier vos séances d’entraînement pour que les choses restent intéressantes et pour mettre votre corps au défi, par exemple en courant, en soulevant des poids, en marchant, en faisant de la randonnée, du vélo, du tai chi ou du yoga, de la danse, etc.

Le jeûne intermittent

Le jeûne semble aider à protéger le cerveau contre les maladies neurologiques en influençant certaines protéines impliquées dans le vieillissement cérébral et en diminuant le stress oxydatif/l’inflammation. (5)

Selon le site BrainFacts.org : (6)

Chez les animaux de laboratoire, le jeûne, ainsi que l’exercice, stimule la production d’une protéine dans les cellules nerveuses appelée facteur neurotrophique dérivé du cerveau. Cette protéine joue un rôle essentiel dans l’apprentissage, la mémoire et la génération de nouvelles cellules nerveuses dans l’hippocampe.

Son effet sur l’activité mitochondriale a également un impact positif sur le cerveau. Certaines recherches, principalement issues d’études animales, ont démontré que le jeûne peut aider à stimuler la mémoire de travail, la vigilance, l’apprentissage, et peut également améliorer les performances physiques et l’énergie. (7)

Réduire l’exposition aux toxines

Bien qu’il ne soit pas réaliste d’éviter tous les produits chimiques et les toxines, essayez de réduire votre exposition autant que possible, par exemple en évitant de fumer, de consommer des drogues et de prendre des médicaments inutiles.

Réduisez votre exposition aux contaminants en choisissant des produits de beauté et des produits ménagers naturels ou biologiques et en achetant des aliments biologiques dans la mesure du possible. Cela limite la quantité de pesticides, d’herbicides et d’autres produits chimiques que vous ingérez.

Si vous pensez avoir été exposé à des métaux lourds (par exemple en mangeant du poisson d’élevage, en consommant de l’eau contaminée, des plombages dentaires ou des produits ménagers), envisagez de consulter un naturopathe pour des tests et une éventuelle thérapie par chélation. Votre médecin peut également vous recommander des traitements de désintoxication, comme des séances de sauna infrarouge.

Envisagez les suppléments

Vous pouvez aider à soutenir la capacité naturelle de votre corps à se désintoxiquer en prenant certains nootropiques, des herbes adaptogènes et des suppléments qui nourrissent le foie, les reins, l’intestin et le cerveau. Envisagez certains des produits suivants, en fonction de vos objectifs et de votre état de santé actuel :

Risques et effets secondaires d’une détox du cerveau

Si la plupart des interventions ci-dessus sont nouvelles pour vous, allez-y doucement pour éviter de vous sentir dépassé. Si vous en faites trop et trop tôt, vous risquez de vous sentir encore plus mal avant de commencer à vous sentir mieux.

Quels sont les signes de désintoxication de votre corps ? Bien que ces effets secondaires ne soient pas nécessairement causés par une désintoxication du cerveau, en général, lorsque vous commencez un nouveau régime alimentaire, une nouvelle routine de supplémentation ou un nouveau programme d’exercice, vous pouvez temporairement faire face à des effets secondaires tels que :

  • Des maux de tête
  • De la fatigue et un mauvais sommeil
  • Une miction fréquente
  • Des selles molles et des troubles digestifs
  • Des envies d’aliments sucrés et de glucides
  • Des nausées
  • Des douleurs musculaires
  • Une irritabilité

Ces symptômes devraient disparaître au bout d’une à deux semaines. Toutefois, s’ils s’aggravent ou persistent, il est conseillé de réduire la dose et de consulter un médecin. Vous devriez également demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre une cure de désintoxication ou de nettoyage du cerveau si vous avez des problèmes de santé, comme une maladie du foie ou des reins, un diabète ou la maladie d’Alzheimer.

La detox du cerveau en bref

Une cure de désintoxication ou de purification du cerveau a pour but de protéger contre les maladies neurodégénératives et de réduire les symptômes tels que la fatigue, la mauvaise humeur et le manque de concentration ou de focalisation.
Une cure de désintoxication cérébrale peut aider à soutenir le système glymphatique, qui désigne le système de vaisseaux sanguins du corps qui élimine les déchets du cerveau et du système nerveux central. Dormir suffisamment chaque nuit est l’un des meilleurs moyens de soutenir le processus naturel de désintoxication de votre cerveau.
Parmi les autres interventions incluses dans un nettoyage du cerveau/désintoxication cérébrale, citons l’adoption d’un régime anti-inflammatoire, l’exercice physique, le jeûne, le sauna et la prise de suppléments nootropiques et à base de plantes.

Unique
Mensuellement

Rejoignez nos soutiens !

Sur ce blog, je partage avec passion mes recherches et mon expérience, en vous offrant gratuitement du contenu de qualité, pour vous aider à prendre soin de vous, de votre corps et de votre santé. Si vous appréciez mon site et considérez que mes conseils vous sont utiles, poursuivons cette aventure ensemble !

En faisant un simple don, ou plus encore, un don mensuel pour me soutenir durablement,

* vous encouragez la poursuite de notre mission,
* vous aidez à financer le maintien et l’hébergement du site,
* vous investissez pour plus de contenu.

Vous devenez membre de la communauté et à ce titre :

* vous êtes informé de chaque nouveauté,
* vous contribuez au développement du concept de santé au naturel,
* vous participez à l’évolution et au choix des articles pour ce site, via le groupe privé (réservé aux dons mensuels).

Chaque euro compte.

Choisir un don

€1,00
€10,00
€100,00
€1,00
€10,00
€100,00

Saisir un don


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s