Grossesse

L’huile de poisson pendant la grossesse réduit le risque d’asthme

Aujourd’hui, environ 4 millions de Français souffrent de symptômes d’asthme. Cette affection se traduit par des difficultés respiratoires, une toux, une respiration sifflante et est provoquée par certains stimuli qui irritent le système immunitaire et les voies respiratoires, provoquant ainsi une crise d’asthme. En fait, plus de 380 000 personnes décèdent chaque année en raison d’une crise d’asthme. (1)

Mais il existe peut-être un moyen de changer cela. Une étude danoise récemment publiée dans The New England Journal of Medicine a révélé que les femmes qui prennent des pilules d’huile de poisson pendant les trois derniers mois de leur grossesse réduisent d’environ un tiers le risque que leurs enfants souffrent d’asthme. (2) L’huile de poisson pourrait-elle être le prochain remède naturel prometteur contre l’asthme ?

Que dit l’étude ?

Dans le cadre de l’étude, plus de femmes enceintes de 24 semaines ont reçu au hasard 2,4 grammes d’huile de poisson ou un placebo d’huile d’olive et ont été suivies pendant trois ans après la naissance. Environ un quart des mères et un cinquième des pères souffraient d’asthme, et étaient répartis équitablement entre les deux groupes testés. L’objectif principal de l’étude était de voir si l’huile de poisson avait un effet sur la persistance de la respiration sifflante ou de l’asthme chez les enfants.

Trois ans plus tard, parmi les enfants dont les mères avaient reçu de l’huile de poisson, 16,9 % souffraient d’asthme, contre 23,7 % pour les mères ayant reçu le placebo à base d’huile d’olive. Il n’y a eu aucun effet négatif sur les mères ou les enfants. Le bénéfice le plus important semblait se situer chez les femmes qui, au début de l’étude, avaient de faibles taux sanguins de lipides présents en abondance dans l’huile de poisson.

Un éditorial de la revue, rédigé par le Dr Christopher E. Ramsden des National Institutes of Health, a salué l’étude comme étant bien conçue et soigneusement réalisée. Les résultats pourraient même permettre aux médecins d’adopter une approche de « médecine de précision », dans laquelle un traitement à base d’huile de poisson serait conçu pour les femmes les plus susceptibles de bénéficier de la prise d’huile de poisson.

Recommandations sur l’huile de poisson

Mais si vous êtes enceinte ou si vous envisagez de l’être, cette étude ne signifie pas que vous devez vous mettre à boire de l’huile de poisson pour éviter l’asthme à vos enfants. Tout d’abord, la quantité d’huile de poisson utilisée dans l’étude était beaucoup plus élevée que ce qui est généralement recommandé – environ 15 à 20 fois la quantité – et les Danois mangent beaucoup de poisson.

À ce propos, on ne sait pas si le simple fait de consommer davantage d’huile de poisson à faible risque pendant la grossesse pourrait avoir des effets similaires (il est conseillé aux femmes enceintes d’éviter certains types de poisson, comme le thon, en raison des niveaux de mercure qui pourraient être nocifs pour le bébé en pleine croissance).

L’une des observations les plus intéressantes de l’étude est que les femmes ayant de faibles niveaux d’EPA et de DHA, les deux acides gras prédominants dans l’huile de poisson, sont celles qui en bénéficient le plus. Ces acides sont fabriqués à partir d’un autre acide que l’on trouve dans les aliments d’origine végétale et qui se transforme en acide eicosapentaénoïque (EPA) et en acide docosahexaénoïque (DHA).

Si le régime alimentaire seul peut augmenter les taux d’acides gras chez certaines personnes, d’autres – dont environ 13 % des femmes de l’étude – présentent une variante génétique qui ne permet pas à leur organisme d’effectuer cette conversion. Un ajustement de leur régime alimentaire n’aurait probablement pas d’effet sur leurs taux d’EPA et de DHA. Pour ces femmes, l’huile de poisson pendant la grossesse aurait l’effet le plus spectaculaire et pourrait donc être considérée comme un excellent aliment de régime pour la grossesse.

D’autres études visant à déterminer si les résultats peuvent être reproduits et s’ils se vérifient à d’autres doses et à d’autres moments de la grossesse seront nécessaires avant que les médecins puissent donner une recommandation générale.

Je ne suis pas enceinte. Devrais-je m’intéresser à l’huile de poisson ?

On sait depuis longtemps que les aliments riches en acides gras oméga-3, comme le poisson sauvage, contribuent à réduire l’inflammation et sont bénéfiques pour la santé. Ils sont également nécessaires au bon fonctionnement neurologique, au maintien de la membrane cellulaire, à la régulation de l’humeur et à la production d’hormones. Seules les femmes de l’étude présentaient une carence en acides gras – la personne moyenne souffre en fait d’une carence en oméga-3, en grande partie parce que nous ne mangeons pas assez de viande, de poisson et de légumes nourris à l’herbe.

Les meilleurs aliments oméga-3 sont le poisson, les noix, les graines de chia, les graines de chanvre, le natto et le jaune d’œuf. Mais si vous trouvez que vous ne consommez toujours pas assez de ces aliments, l’huile de poisson peut être un excellent moyen de compléter et de s’assurer que votre corps a ce dont il a besoin pour fonctionner comme il le devrait.

L’huile de poisson a 13 avantages médicaux prouvés et probablement beaucoup d’autres que nous ne connaissons pas encore. Qu’il s’agisse de réduire le risque de maladie d’Alzheimer, d’améliorer la santé cardiovasculaire ou de renforcer notre système immunitaire, l’huile de poisson peut avoir un effet considérable sur votre santé.

Si vous décidez de prendre des huiles de poisson, je vous recommande de vous en tenir à un dosage de 1000 milligrammes (bien inférieur à celui utilisé dans cette étude !), sauf avis contraire d’un professionnel de la santé. De nombreuses huiles de poisson sont hautement transformées et s’oxydent facilement, elles peuvent donc rancir rapidement. Pour éviter cela, achetez de l’huile de poisson sous forme de triglycérides qui contient également des antioxydants comme l’astaxanthine dans le cadre d’un supplément d’huile de poisson de haute qualité.

Que vous soyez enceinte ou non, l’huile de poisson devrait avoir sa place dans votre armoire à pharmacie !

Acheter

Unique
Mensuellement

Rejoignez nos soutiens !

Sur ce blog, je partage avec passion mes recherches et mon expérience, en vous offrant gratuitement du contenu de qualité, pour vous aider à prendre soin de vous, de votre corps et de votre santé. Si vous appréciez mon site et considérez que mes conseils vous sont utiles, poursuivons cette aventure ensemble !

En faisant un simple don, ou plus encore, un don mensuel pour me soutenir durablement,

* vous encouragez la poursuite de notre mission,
* vous aidez à financer le maintien et l’hébergement du site,
* vous investissez pour plus de contenu.

Vous devenez membre de la communauté et à ce titre :

* vous êtes informé de chaque nouveauté,
* vous contribuez au développement du concept de santé au naturel,
* vous participez à l’évolution et au choix des articles pour ce site, via le groupe privé (réservé aux dons mensuels).

Chaque euro compte.

Choisir un don

€1,00
€10,00
€100,00
€1,00
€10,00
€100,00

Saisir un don


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s