Alimentation·Nutrition·Régimes

Le guide du débutant du régime paléo

Au cours des dernières décennies, notre régime alimentaire a radicalement changé. Les aliments transformés sont plus courants que les fruits et légumes, et il est impossible de parcourir plus de quelques kilomètres sans apercevoir une douzaine de nouvelles chaînes de restauration rapide qui ont fait leur apparition. C’est là qu’intervient le régime paléo, un régime qui vise à abandonner les aliments de commodité modernes au profit des aliments consommés par nos ancêtres.

Le régime paléo a été associé à de nombreux avantages pour la santé, allant de l’amélioration de la glycémie à la réduction des inflammations. Considéré comme l’un des meilleurs régimes pour perdre du poids parce qu’il est riche en protéines et en graisses et qu’il met l’accent sur les aliments riches en nutriments, il peut également augmenter la satiété et aider à corriger les carences en nutriments. Pourtant, ce régime a fait l’objet de nombreuses controverses ces dernières années.

Malgré cela, le plan de régime paléo reste l’un des régimes les plus populaires aujourd’hui, et il existe une communauté massive de personnes qui ne jurent que par lui, affirmant qu’il peut être un moyen pratique, facile à suivre et efficace d’atteindre une meilleure santé.

Alors, qu’est-ce que le régime paléo et fonctionne-t-il ? Voici votre guide d’initiation au régime paléo, qui explique ce qu’est exactement le régime paléo, comment il a été créé, ses profonds bienfaits pour la santé, les aliments paléo à consommer ou à éviter, les recettes paléo et la planification des repas, la comparaison avec le célèbre régime céto, et bien plus encore.

Qu’est-ce qu’un régime paléo ?

La définition du régime paléo est simple : mangez uniquement des aliments auxquels nos ancêtres chasseurs et cueilleurs avaient accès il y a des milliers d’années, à l’ère paléolithique. Cela signifie que les aliments transformés, les céréales et les grains raffinés sont à proscrire et que votre assiette doit être remplie de fruits et légumes, de viandes, de noix et de graines.

L’idée est que ce sont les aliments pour lesquels notre corps a été conçu, alors que la plupart des aliments modernes fortement transformés qui remplissent notre régime alimentaire aujourd’hui contribuent aux maladies chroniques et aux problèmes de santé. Les partisans de ce régime suggèrent qu’un régime paléo bien planifié pourrait conduire à des améliorations dans de nombreux aspects de la santé, comme une meilleure perte de poids et une réduction des inflammations.

Comme il s’agit essentiellement d’un régime sans céréales, il a tendance à être plus faible en glucides et plus riche en protéines et en graisses que certains autres régimes. Cependant, il élimine également plusieurs groupes d’aliments qui contiennent des nutriments bénéfiques, comme les légumineuses et les produits laitiers, ce qui a fait de ce régime un sujet de débat parmi les experts.

Histoire du régime paléo

L’origine du régime paléo remonte au gastro-entérologue Walter Voegtlin, qui a évoqué l’idée de manger comme nos ancêtres en 1975 dans son livre « The Stone Age Diet ». Une décennie plus tard, les chercheurs Melvin Konner et Stanley Boyd Eaton ont publié un article sur le régime paléo dans le New England Journal of Medicine, qui est considéré comme l’un des fondements du régime paléo tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Toutefois, c’est au scientifique Loren Cordain que l’on attribue le plus souvent la fondation du mouvement paléo moderne lorsqu’il a écrit « The Paleo Diet » en 2002, ainsi qu’une multitude d’autres livres sur le régime paléo au cours des années suivantes.

Ce n’est cependant qu’au cours des cinq ou six dernières années que le régime paléo a vraiment commencé à faire parler de lui. En 2013, il était classé comme la méthode de perte de poids la plus recherchée sur Google. Aujourd’hui, le régime paléo reste l’un des régimes les plus populaires et dispose d’une énorme base d’adeptes dévoués qui apprécient la flexibilité et les avantages pour la santé qu’il procure.

Continuez à lire pour en savoir plus sur les avantages et les inconvénients du régime paléo, ainsi que sur la façon dont vous devriez le suivre pour aider à maximiser les résultats potentiels du régime paléo.

Différentes versions du régime paléo

Il existe plusieurs variantes du régime paléo, chacune d’entre elles s’accompagnant de son propre ensemble de règles, de règlements et de directives en matière de régime paléo. Voici quelques-unes des options les plus courantes à prendre en compte lorsque vous suivez un régime paléo :

Le régime paléo standard : Cette version suit toutes les règles d’un régime paléo traditionnel. Les céréales, les légumineuses et les aliments transformés sont exclus et l’accent est mis sur les aliments complets comme les fruits, les légumes, les viandes, les noix et les graines.

Régime paléo auto-immun : Également connu sous le nom de régime AIP, cette variante consiste à éliminer les aliments qui déclenchent l’inflammation, puis à les réintroduire lentement pour déterminer ceux que vous êtes en mesure de tolérer. Ce régime convient mieux aux personnes atteintes de troubles auto-immuns tels que la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus.

Le régime paléo 80/20 : Si vous ne pouvez pas vous imaginer renoncer complètement aux céréales, ce régime peut vous convenir. Le régime 80/20 consiste à suivre un régime paléo strict 80 % du temps et à savourer vos aliments non paléo préférés pendant les 20 % restants.

Le régime Pégan : Combinant les principes du régime végétalien et du régime paléo, le « régime Pegan » se concentre sur les aliments complets à base de plantes tout en excluant complètement les produits animaux. Ce régime reste quelque peu controversé, car certains affirment que l’inclusion de produits animaux est cruciale pour obtenir des résultats en suivant le régime paléo.

Le régime primitif : tout comme le régime paléo, le régime primitif est centré sur le suivi d’un régime similaire à celui de nos ancêtres. Toutefois, il autorise la consommation de produits laitiers crus et entiers, ainsi que de certains types de légumineuses et de produits à base de soja fermenté.

Avantages pour la santé du régime paléo

Favorise la perte de poids

Le régime paléo permet-il de perdre du poids ? Bien que les résultats puissent varier considérablement, suivre le régime paléo peut entraîner une perte de poids substantielle pour de nombreuses personnes. En remplaçant les aliments transformés et les sucres raffinés par des protéines riches en nutriments et des graisses saines, vous pouvez réduire les calories et amorcer une perte de poids.

Les aliments spécifiques inclus dans le plan de régime paléo peuvent également accélérer la perte de poids. Le régime favorise les fruits et légumes, qui sont riches en fibres à digestion lente, ainsi que les graisses saines et les protéines, qui augmentent la satiété et réduisent l’appétit.

Gardez à l’esprit que la perte de poids liée au régime paléo peut varier en fonction de nombreux facteurs, tels que votre régime alimentaire antérieur. Si certaines personnes peuvent voir les centimètres et les kilos disparaître après avoir commencé le régime paléo, d’autres ne verront pas de résultats aussi spectaculaires.

Une alimentation riche en protéines

Il est essentiel de consommer suffisamment de protéines pour rester en bonne santé. Les protéines sont indispensables à la réparation et à la reconstruction des cellules tissulaires, au maintien d’une glycémie normale, au transport de l’oxygène, à la cicatrisation des plaies et à la constitution de la masse musculaire.

Une carence en protéines peut entraîner toute une série d’effets secondaires négatifs, notamment un faible niveau d’énergie, une baisse de l’immunité, une mauvaise concentration et une cicatrisation lente des plaies.

Les protéines sont l’un des éléments de base du régime paléo. En fait, le plan encourage à remplir votre assiette avec beaucoup d’aliments protéinés, tels que le bœuf nourri à l’herbe, la volaille et les fruits de mer.

Réduire l’inflammation

L’inflammation est une réponse corporelle normale déclenchée par le système immunitaire pour se protéger des envahisseurs étrangers. Cependant, l’inflammation prolongée ou chronique est à l’origine de la plupart des maladies, notamment des affections chroniques comme le cancer, les maladies cardiaques et le diabète.

Le plan de régime paléo encourage la consommation d’une grande quantité d’aliments anti-inflammatoires, tels que les fruits, les légumes, les noix et les graines. Les fruits et les légumes sont riches en antioxydants, qui aident à neutraliser les radicaux libres nocifs qui contribuent à l’inflammation dans le corps. Quant aux noix et aux graines, elles ont tendance à être riches en acides gras oméga-3 anti-inflammatoires.

La réduction de l’inflammation peut également être bénéfique pour réduire les symptômes des maladies inflammatoires ou auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus ou la colite ulcéreuse.

Favoriser la satiété

Le régime paléo met l’accent sur l’apport de graisses et de protéines saines pour le cœur dans votre alimentation, ce qui peut favoriser la satiété et réduire l’appétit.

Les graisses se digèrent très lentement, elles restent donc plus longtemps dans l’estomac et vous procurent une sensation de satiété. Parallèlement, un régime riche en protéines peut réduire les niveaux de ghréline, l’hormone de la faim, afin de réduire l’appétit. Il a également été démontré que les protéines stimulent le métabolisme et réduisent l’apport calorique.

En outre, le régime paléo limite les aliments tels que les céréales raffinées et les aliments transformés qui sont généralement digérés très rapidement, ce qui entraîne des pics et des chutes de glycémie ainsi qu’une augmentation des niveaux de faim.

Corriger les carences en nutriments

L’un des plus grands avantages du régime paléo est qu’il privilégie les aliments riches en nutriments aux aliments fortement transformés ou raffinés. Ces aliments peuvent fournir des micronutriments importants qui peuvent manquer dans votre alimentation, ce qui permet de réduire un large éventail de symptômes, du brouillard cérébral à la fatigue chronique.

L’augmentation de votre consommation de viande rouge, par exemple, peut vous apporter plus de fer, tandis que l’ajout de noix et de graines à votre alimentation peut augmenter votre apport en acides gras oméga-3.

Si vous souffrez de carences en nutriments et que vous avez actuellement un régime riche en « calories vides » provenant d’aliments pauvres en nutriments comme la malbouffe, passer à un régime paléo peut vous aider à intégrer davantage de nutriments dans votre alimentation.

Régulariser la glycémie

Bien qu’il ne soit pas aussi extrême qu’un régime à très faible teneur en glucides ou sans glucides, le régime paléo limite de nombreux types de glucides, comme les céréales. Cela peut avoir un impact positif sur votre taux de sucre dans le sang. Le régime met également l’accent sur des nutriments comme les graisses et les protéines, qui sont digérés lentement, ce qui permet de maintenir la glycémie stable.

Une étude publiée dans le European Journal of Clinical Nutrition a comparé les avantages de suivre un régime paléo par rapport à un régime recommandé par l’American Diabetes Association chez 24 participants atteints de diabète. Après deux semaines, les chercheurs ont constaté que le régime paléo permettait d’améliorer davantage la glycémie et la sensibilité à l’insuline que le régime conventionnel pour diabétiques. (1)

Bien entendu, les facteurs liés au mode de vie jouent également un rôle important dans la prévention du diabète. Outre les modifications alimentaires, faire de l’exercice régulièrement, réduire le niveau de stress et boire beaucoup d’eau peut également vous aider à maintenir une glycémie normale.

Favorise la santé cardiaque

Des recherches prometteuses montrent que le régime paléo pourrait être bénéfique pour la santé cardiaque. En effet, il a été démontré qu’il réduisait plusieurs facteurs de risque de maladies cardiaques, contribuant ainsi à garder un cœur sain et fort.

Dans une étude suédoise, le fait de suivre un régime paléo pendant seulement cinq semaines a entraîné une réduction significative de la pression artérielle, des triglycérides et des taux de cholestérol chez les femmes ménopausées. Une autre étude a montré que le régime paléo était efficace pour augmenter les niveaux de bon cholestérol HDL, qui se déplace dans la circulation sanguine en éliminant la plaque de graisse pour aider à prévenir l’athérosclérose. (2)

Guide du régime paléo

Vous cherchez une ressource sur le régime paléo pour les débutants ? Vous êtes au bon endroit. Dans ce guide du régime paléo pour débutants, vous trouverez des informations sur les bases du régime paléo, des conseils rapides pour optimiser votre réussite du régime paléo, les aliments paléo à inclure ou à éviter dans le régime, et quelques recettes savoureuses pour vous aider à démarrer.

Essayer un plan de repas paléo sur 30 jours peut vous aider à décider si le régime paléo vous convient et s’il peut vous aider à atteindre vos objectifs, qu’il s’agisse de perte de poids, d’énergie accrue ou simplement d’une meilleure santé générale.
Si le régime paléo classique vous semble trop restrictif ou difficile à suivre, essayez plutôt une version modifiée. Il existe une multitude d’options, ce qui vous permet de trouver facilement ce qui vous convient.
Imprimez une liste d’aliments paléo sains et emportez-la à l’épicerie pour pouvoir vous y référer facilement. Recherchez des fruits et légumes biologiques et des aliments non transformés avec un minimum d’ingrédients ajoutés pour vous assurer que vous obtenez la meilleure qualité.
En règle générale, optez autant que possible pour des aliments entiers ayant subi un minimum de transformations. Les aliments comportant de longues listes d’ingrédients sont souvent remplis de conservateurs, d’additifs et d’édulcorants artificiels dont il vaut mieux se passer.
L’une des meilleures façons d’éviter les fringales et les en-cas malsains est tout simplement de les exclure complètement de votre cuisine. Veillez à garder de nombreux en-cas sains à portée de main et éliminez les aliments malsains.
Bien qu’il existe de nombreux sites de livraison de plans de repas paléo, faire vos propres courses et préparer vos repas à la maison peut vous donner plus de contrôle sur vos repas et vous aider à profiter pleinement des avantages potentiels du régime paléo.
Il peut être facile de se gaver de bacon frit et de beurre tout en suivant techniquement un régime paléo. Cependant, pour tirer le meilleur parti du régime paléo, optez pour de nombreux fruits et légumes, de la viande, de la volaille et des poissons non transformés, et des graisses saines pour le cœur, ainsi que quelques portions defruits de mer par semaine.
Mangez quand vous avez faim et ne vous souciez pas de compter les calories ou les macronutriments. L’idée est de faire ce qui vous semble le plus naturel et d’écouter votre corps.
Si vous constatez que vous ne perdez pas de poids, envisagez de réduire votre consommation d’aliments riches en glucides et en graisses, comme les noix, les graines et les huiles. Si ces aliments sont bons avec modération, ils sont également riches en calories et peuvent contribuer à la prise de poids.
Tout régime doit être associé à un mode de vie sain pour optimiser les résultats. Faites régulièrement de l’exercice, réduisez votre niveau de stress, restez bien hydraté et évitez les habitudes malsaines. Vous aurez beaucoup plus de chances d’atteindre vos objectifs de santé avec le régime paléo.

Exemple de menu paléo

Que pouvez-vous donc manger avec le régime paléo ? Si vous êtes curieux de savoir à quoi ressemble un petit-déjeuner, un déjeuner et un dîner typiques du régime paléo, vous avez de la chance. Consultez cet exemple de menu paléo pour vous inspirer et vous aider à planifier votre menu hebdomadaire :

  • Premier jour
    • Petit-déjeuner : Œufs brouillés et salade de fruits
    • Déjeuner : Feuilletés de laitue au poulet Moo shu
    • Dîner : Saumon grillé avec brocoli rôti
  • Deuxième jour
    • Petit-déjeuner : Flocons d’avoine sans céréales
    • Déjeuner : Sauté de bœuf nourri à l’herbe et légumes variés
    • Dîner : Salade avec du poulet, de l’avocat, des tomates, des épinards et des amandes.
  • Troisième jour
    • Petit-déjeuner : Omelette végétarienne
    • Déjeuner : Bol de tacos au poisson avec riz au chou-fleur, tomates, avocat, laitue et coriandre.
    • Dîner : Côtelettes d’agneau grillées à la méditerranéenne avec des quartiers de patates douces.

Recettes paléo

Même après avoir adopté le régime paléo, vous pouvez continuer à savourer la plupart, voire la totalité, de vos plats préférés en les agrémentant d’aliments complets et sains. Essayez de remplacer les hamburgers ordinaires par des hamburgers à la laitue, la croûte de pizza par de la croûte de chou-fleur et la farine de blé par de la farine de noix de coco pour donner à votre régime alimentaire une touche nutritive et paléo.

Vous vous demandez à quoi ressemble une journée typique de régime paléo ? Il existe de nombreuses recettes pour tout, des desserts paléo aux dîners, mais voici quelques recettes simples de régime paléo pour vous aider à démarrer :

  • Crêpes paléo aux œufs et à la banane
  • Feuilles de chou à la mijoteuse aux épices cajun
  • Soupe Wonton à la dinde
  • Short Ribs braisés au bouillon d’os
  • Bol d’açai tropical avec mangue et graines de chanvre
  • Brownies paléo à la courgette avec pépites de chocolat noir
  • Tarte au citron meringuée sans gluten

Liste des aliments paléo

Suivre le régime paléo peut être un peu délicat car il peut être difficile de savoir quels aliments vous devez inclure dans votre régime et quels aliments vous devez éviter. Voici une liste d’aliments sains du régime paléo avec certains aliments que vous devriez inclure dans votre alimentation :

  • Viande : bœuf nourri à l’herbe, agneau, chèvre, etc.
  • Poissons et fruits de mer : saumon, truite, maquereau, aiglefin, etc. pêchés à l’état sauvage.
  • Volaille : poulet, dinde, canard, etc. élevés en liberté.
  • Fruits frais : pommes, oranges, baies, melons, poires, etc.
  • Légumes frais : brocoli, chou-fleur, épinards, tomates, carottes, chou frisé, asperges, concombres, etc.
  • Œufs
  • Noix : amandes, noix de cajou, noisettes, noix du Brésil, noix, etc.
  • Graines : graines de lin, graines de chia, graines de sésame, graines de citrouille, etc.
  • Huiles non raffinées bonnes pour le cœur : huile d’olive, de coco, de lin, de noix et d’avocat.
  • Épices : curcuma, cumin, poudre d’ail, basilic, origan, romarin, etc.

Régime paléo : les aliments à éviter

Il est tout aussi important de savoir quels groupes d’aliments du régime paléo vous pouvez consommer que de savoir quels sont ceux que vous devez éliminer de votre alimentation. Voici les aliments que vous devez éviter lorsque vous suivez un régime paléo :

  • Les légumineuses (y compris les haricots et les cacahuètes)
  • Produits laitiers
  • le sucre raffiné
  • Huiles végétales raffinées
  • Aliments transformés/junk food
  • Pommes de terre blanches
  • Céréales
  • Boissons sucrées ou caféinées

Comment rester paléo au restaurant ?

Créer la liste de courses idéale pour le régime paléo est une chose, mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit de manger à l’extérieur ? S’en tenir à un menu paléo lors d’événements sociaux et dans les restaurants peut être un peu plus difficile, mais ce n’est pas une fatalité. La prochaine fois que vous sortez, suivez ces règles simples du régime paléo pour éviter le stress de la commande :

  1. Commandez un plat principal à base de viande, comme du poulet, du bœuf ou du poisson.
  2. Remplacez tous les féculents ; essayez de remplacer les petits pains par des feuilles de laitue, le riz par du riz au chou-fleur et les frites par des frites de patate douce.
  3. Commandez un légume en accompagnement ; la plupart des restaurants proposent des brocolis cuits à la vapeur, des salades d’accompagnement ou d’autres légumes en remplacement, sans frais supplémentaires.
  4. Demandez s’il est possible de faire cuire vos aliments dans de l’huile de noix de coco ou de l’huile d’olive plutôt que dans de l’huile de canola ou de l’huile végétale.
  5. Laissez tomber les desserts sucrés et prenez plutôt un bol de fruits mixés. Cela permet non seulement de maximiser vos résultats dans le cadre d’un régime paléo pour la perte de poids, mais aussi de réduire votre consommation de sucre.

Régime paléo vs. régime céto

Un régime qui a dépassé le paléo en popularité ? Le régime céto, avec plus de 1,2 million de recherches chaque mois sur Google. Le régime paléo ou céto est-il meilleur ? Les deux régimes à faible teneur en glucides et en sucre, qui tendent à être denses en nutriments, éliminent la majorité des sources de « calories vides » du régime occidental typique. De plus, tous deux peuvent entraîner une perte de poids, une meilleure gestion de la glycémie et bien plus encore.

Les principales différences entre le régime paléo et le régime céto sont que le régime céto est plus riche en graisses, tandis que le régime paléo tend à être plus riche en protéines. Alors que le régime paléo comprend toujours une variété de graisses saines, le régime céto est très riche en graisses, puisque les graisses céto fournissent environ 75 % ou plus des calories quotidiennes.

Alors que le régime paléo élimine le sucre ajouté, les céréales, les haricots/légumineuses et les produits laitiers, le régime céto élimine pratiquement toutes les sources de sucre, y compris les fruits et la patate douce, l’amidon préféré des paléo. En fait, le régime céto n’autorise qu’environ 20 à 30 grammes de « glucides nets » (grammes de glucides totaux moins les grammes de fibres) par jour afin d’entrer en cétose nutritionnelle.

À l’inverse, avec le régime paléo, l’objectif n’est pas d’entrer en cétose mais simplement d’avoir une alimentation saine et équilibrée. La plupart des personnes suivant le régime paléo ne cherchent pas à manger une quantité très précise de glucides, à moins qu’elles ne « comptent également les macros » (la quantité de glucides, de lipides et de protéines dans le régime).

Le régime paléo est-il sûr ?

Si le régime paléo présente de nombreux avantages pour la santé, il comporte également des inconvénients qu’il convient de prendre en considération.

Tout d’abord, il n’est pas certain qu’il soit vraiment à la hauteur de sa prétention à améliorer la santé globale en suivant le régime de nos ancêtres. Si nous pouvons tous bénéficier d’une réduction de notre consommation d’aliments transformés et d’une augmentation de notre consommation de fruits et de légumes, nombreux sont ceux qui contestent le fait que nos ancêtres étaient vraiment beaucoup plus sains que nous aujourd’hui, compte tenu de leur durée de vie nettement plus courte. En fait, une étude a même démontré qu’ils pouvaient avoir un taux plus élevé d’athérosclérose, c’est-à-dire de durcissement des artères.

Le régime paléo restreint également de nombreux aliments qui sont chargés de nutriments bénéfiques. Les légumineuses, par exemple, sont riches en fibres et en protéines, ainsi qu’en micronutriments comme le fer, le magnésium, le potassium et les folates. Les produits laitiers peuvent également constituer un complément alimentaire positif car ils apportent du calcium, du phosphore et de la vitamine D.

En outre, le régime paléo met fortement l’accent sur les produits carnés. Pour cette raison, le régime paléo peut ne pas convenir à tout le monde, et il est peu probable que vous trouviez un régime paléo modifié pour les végétariens ou les végétaliens. Étant donné que le régime paléo supprime en grande partie certains groupes d’aliments, il ne convient pas aux végétaliens, aux végétariens ou aux personnes ayant des restrictions alimentaires importantes, car il peut être difficile de satisfaire les besoins en nutriments. (3)

Si la viande avec modération est parfaitement saine, une consommation excessive de viande peut ne pas l’être. Une consommation élevée de viande rouge, par exemple, a été associée à un risque accru de mortalité et de cancer colorectal.

Certains aliments autorisés dans le cadre du régime paléo ne sont pas non plus très bons pour la santé. Le porc, par exemple, présente un risque plus élevé de parasites, tandis que les crevettes contiennent souvent des produits chimiques et des additifs nocifs pour la santé. Ces aliments sont autorisés sans restriction dans le régime paléo, mais leur consommation doit être modérée dans le cadre d’un régime favorable à la santé.

De même, si le bacon frit et le beurre conventionnel peuvent être compatibles avec le régime paléo, n’incluez ces aliments qu’avec modération. Au lieu de cela, remplissez votre régime avec beaucoup de légumes et de fruits, ainsi que des quantités modérées de noix, de graines, de sources de protéines maigres et de graisses saines pour le cœur afin de tirer le meilleur parti du régime paléo.

Toutefois, si vous êtes diabétique, vous devez consulter votre médecin avant de procéder à des changements alimentaires majeurs. La réduction de votre consommation de glucides dans le cadre du régime paléo peut vous obliger à modifier le dosage de vos médicaments contre le diabète afin d’éviter les fluctuations de la glycémie.

Enfin, écoutez votre corps. Si vous ressentez des symptômes négatifs prolongés après être passé au régime paléo, parlez-en à votre médecin ou à votre diététicien pour vous assurer que vous n’avez pas de lacunes nutritionnelles à combler dans votre alimentation.

Que savoir sur le régime paléo ?

Qu’est-ce que le régime paléo ? Ce régime populaire est basé sur la consommation des mêmes aliments que ceux dont disposaient nos ancêtres à l’ère paléolithique.
Les légumineuses, les produits laitiers, les céréales et les aliments transformés sont les principaux groupes alimentaires éliminés du régime paléo. Il met plutôt l’accent sur la viande, la volaille et les fruits de mer, les fruits et légumes, les noix, les graines et les graisses saines pour le cœur.
Les avantages potentiels de ce régime pour la santé comprennent une perte de poids accrue, une réduction de l’inflammation, une augmentation de la satiété et une stabilité de la glycémie. Il favorise également les aliments riches en nutriments et en protéines, ce qui peut contribuer à améliorer la santé.
Le régime comporte également des aspects négatifs. Non seulement le régime paléo est difficile à suivre si vous avez des restrictions alimentaires, mais il élimine également plusieurs groupes d’aliments riches en nutriments tout en autorisant plusieurs aliments malsains.
Il existe de nombreuses recettes saines pour le régime paléo, notamment des collations, des repas et des desserts paléo, ce qui rend le suivi de ce régime plus facile que jamais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s